BORAGNO Lorenzo

BORAGNO Lorenzo

Membre non permanent

Sujet de thèse :

Le Fer de l’Empire.  « Res igitur militaris, sicut Latinorum egregius auctor carminis sui testatur exordio, armis constat et viris » écrit Végèce (Vème siècle ap. J.C.) dans son étude d’art militaire. Si les procédures de recrutement de l’armée impériale sont plus ou moins connues, beaucoup moins claire est le système de provisionnement d’équipement militaire pendant les siècles centraux de l’Empire (II et III siècle ap. J. C.). Ce projet vise, selon un approche multidisciplinaire qui privilégie l’utilisation combinée des différentes sources historiques (archéologie, épigraphie, sources écrites) à comprendre le système de production et de distribution de l’équipement militaire métallique dans l’espace de la province de Dacie (occupée dans le 106 ap. J. C. et abandonnée vers le 270 ap. J. C. ), utilisée comme un étude de cas pour comprendre le fonctionnement de la logistique impériale au niveau d’une entière province.

Armes et armures, ainsi que outils et matériaux de construction, pouvaient être réalisés dans les ateliers militaires, les fabricae construites dans les camps des troupes auxiliaires et des légions. La production pouvait aussi être confiée à manufactures civiles gérées par privés ou par l’administration impériale, bien que ces dernières soient connues par les sources écrites seulement à partir du III siècle après JC. La logistique est analysée du point de vue tant militaire qu’économique et sociale. Particulièrement, ce projet étudie la flexibilité de l’organisation militaire romaine dans ses efforts d’adaptation aux spécifiques conditions historique de la région des Carpates dans les siècles II et III après JC.

Direction : Prof. Alexandru Avram, directeur de thèse. Comité de Suivi : Prof. Rita Soussignan ; Prof. Mario Denti

Statut de la thèse : soutenue le 9 avril 2021

Compétences : La nécessité de m’approcher des contributions scientifiques en nombreuses langues m’a aidé à développer mes compétences linguistiques (Italien, Français, Anglais, et Roumain seulement lu) et des recherches bibliographiques. La nécessité de gérer un grand nombre d’informations a non seulement encouragé mon intérêt pour la philosophie et la méthodologie de l’histoire, en recherchant des stratégies et des systèmes pour connecter et donner sens aux informations, mais a aussi développé, ma capacité de trouver des connexions entre événements, personnages ou données brutes. Dans le même temps, il a amélioré ma capacité de lire un texte d’un point de vue critique, en analysant la cohérence interne et les structures logiques.

Mots clefs : Histoire Romaine ; Dacie ; Armée Romaine ; Philosophie de l’Histoire

gdpr-image
Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. En utilisant ce site Web, vous acceptez notre politique de protection des données.
Only flag
No language found