DUPONT Pauline

DUPONT Pauline

Doctorante Nantes Université

 

 

Sujet de thèse : Ce projet de thèse porte sur le recyclage des éléments architecturaux et du mobilier (bois, métal, pierres de lest, cargaison, équipements de bord et de manœuvre etc.) provenant des épaves de navires de la fin du Moyen Âge au début de l’ère industrielle (du XVIe au début du XIXe siècle), récupérés de façon opportuniste sur la côte atlantique, en contexte littoral ou insulaire, du Finistère à la Charente-Maritime.

Les contextes littoraux et insulaires fournissent un cadre de recherche intéressant par leur situation géographique et leur économie de subsistance. Ces territoires rocheux sont témoins de nombreux sinistres en mer. Ils sont également pauvres, voire dépourvus de certaines ressources essentielles telles que les ressources forestières et minières pourtant nécessaires à la construction. L’arrivée d’une épave constitue une aubaine pour les riverains qui ont dès lors la possibilité de recycler certaines pièces dans les constructions.

Cette pratique séculaire est souvent mentionnée dans les textes, mais rarement documentée de façon tangible. L’objectif est ici d’interroger les sources archéologiques (étude des matériaux réintégrés dans l’espace public ou domestique), mais aussi archivistiques et en y associant une approche ethnographique fondée sur une enquête orale. L’intérêt de cette étude est de renouveler les connaissances sur les rapports qu’entretiennent les sociétés du littoral atlantique avec leur environnement.

Encadrement : Yves HENIGFELD et Gaëlle DIEULEFET

Statut de la thèse : débutée le 1er octobre 2022

Mots clefs : Épave, recyclage, économie, littoral, archéologie participative

gdpr-image
Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. En utilisant ce site Web, vous acceptez notre politique de protection des données.
Only flag
No language found