Plateforme de recherche LAGO (Laboratoire Archéosciences Grand Ouest)

 


La plateforme LAGO (Laboratoire Archéosciences Grand Ouest) est une plateforme labellisée par l’université dans le cadre de l’amélioration de la lisibilité des moyens techniques de l’établissement.

Cette plateforme concerne des champs disciplinaires étendus issus des Sciences de la Vie et de la terre, et des Sciences physico-chimiques, appliquées à l’archéologie. Le développement d’approches méthodologiques, dont certaines sont inédites en France, est destiné à améliorer l’interprétation des données du passé (signatures naturelles et anthropiques), afin de mieux comprendre les processus d’évolution culturelle.

Cette plateforme est ainsi tournée vers les approches paléoenvironnementales ou paléosociétales, et est transdisciplinaire. Elle est en forte relation avec les axes de recherche de l’UMR CReAAH et se caractérise aussi par une forte collaboration avec d’autres UMR rattachées aux mêmes champs disciplinaires.



Plateaux techniques :

  • Malacologie et invertébrés marins (Catherine Dupont)

  • Analyses des biomarqueurs organiques (Ramiro March)

  • Paléoenvironnement végétal et sédimentaire (Chantal Leroyer, David Aoustin, Nancy Marcoux)

  • Analyse des matériaux minéraux (Cécile Le Carlier, Mikaël Guiavarch, Jean-Christophe Le Bannier)

Tous les analystes de la plateforme sont membres de l’UMR CReAAH de l’OSUR.

Localisation des locaux : Université de Rennes 1 – Campus de Beaulieu

Bâtiment 24 : rez-de-chaussée, 2ème étage

Bâtiment 25 : rez-de-chaussée, 5ème étage

Comité de pilotage :

Responsable scientifique : Cécile Le Carlier

Responsable technique : David Aoustin

Direction plateau technique « Malacologie et invertébrés marins » : Catherine Dupont

Direction plateau technique « Analyses des biomarqueurs organiques » : Ramiro March

Direction plateau technique « Paléoenvironnement végétal et sédimentaire» : Chantal Leroyer

Direction plateau technique « Analyse des matériaux minéraux » : Cécile Le Carlier

Règles d’accessibilité :

Cette structure est ouverte à l’ensemble des membres de l’UMR CReAAH, et sous réserve de disponibilité, des chercheurs des unités constitutives de l’UR1, ainsi qu’aux établissements de recherche qui collaborent avec l’UMR CReAAH, et à des partenaires privés.

Toutes les Publications/Communications/Thèses/Masters qui utiliseront des données acquises au sein de la plateforme devront explicitement citer la plateforme LAGO.

 

 


 

Plateaux techniques

7 janvier 2018

A – Fonctionnement de la plateforme

Le développement important des équipements permettent de proposer de nouvelles pistes de recherche méthodologique, pour les analyses chimiques des matériaux organiques et inorganiques, les observations tracéologiques, […]
7 janvier 2018

Analyse des matériaux minéraux

7 janvier 2018

Analyses des biomarqueurs organiques

7 janvier 2018

Malacologie et invertébrés marins

7 janvier 2018

Paléoenvironnements végétal et sédimentaire

22 février 2021

Publications

en travaux

Historique

Historique : Transformation et succession de la « Plateforme de Recherches en Développements Méthodologiques » de l’UMR CReAAH.

Rappel de la structuration de la « Plateforme de Recherches en Développements Méthodologiques »

Il s’agissait d’une structure transverse à l’unité qui permettait l’acquisition de données et le développement d’approches méthodologiques spécifiques. Elle concernait des champs disciplinaires étendus issus des sciences de la vie et de la terre et des sciences physicochimiques appliquées à l’archéologie : l’archéozoologie (principalement malacologie), la paléobotanique (palynologie, anthracologie, xylologie, carpologie, dendrologie et dendrochronologie), la géologie (sédimentologie, stratigraphie, géomorphologie, géo-archéologie), la chimie (biogéochimie, géochimie), l’étude des matériaux (pétro-archéologie, la métallurgie, la céramologie). Elle était donc transdisciplinaire, en forte interaction avec les équipes de recherche du CReAAH et disposait de nombreux équipements. Cette plateforme était structurée autour de 4 thèmes : Expérimentation, Constitution de référentiels et bases de données, Développement, application et optimisation de méthodes analytiques et Modélisation.

Création du LAGO

Sur l’insistance de l’Université de Rennes 1 à identifier les appareillages et techniques d’analyse au sein de plateformes labellisées de l’université, un certain nombre de travaux analytiques sont rassemblés dans cette nouvelle structure, qui reste néanmoins fondamentalement en appui de la recherche archéologique, réalisée en particulier à l’UMR CReAAH.

Cette restructuration implique de ne garder dans la plateforme que la réalisation des analyses en direction des membres de l’UMR, en priorité, dans le cadre de programmes de recherche communs, mais également aux collègues archéologues d’autres UMR ou d’autres structures de recherches archéologiques avec la mise en place de convention de recherche.

Cette nouvelle plateforme est organisée en quatre plateaux techniques : Malacologie et invertébrés marins (Catherine Dupont) ; Analyses des biomarqueurs organiques (Ramiro March) ; Paléoenvironnement végétal et sédimentaire (Chantal Leroyer, David Aoustin, Nancy Marcoux) ; Analyse des matériaux minéraux (Cécile Le Carlier, Mikaël Guiavarch, Jean-Christophe Le Bannier).