GOSSELIN Marc

GOSSELIN Marc

Membre associé

 

Contact : mar.gosselin@gmail.com

Sujet de thèse :

Sclérochronologie à haute résolution de mollusques bivalves de l’écosystème côtier de Humboldt : enregistrement de la variabilité environnementale et climatique (thèse soutenue le 17/12/13).

Les mollusques sont une ressource essentielle pour les pays du Pérou et du Chili. Une meilleure compréhension des traits de vie de ces espèces commercialisées et de leur environnement est primordiale pour la mise en place d’une gestion durable des populations (CENSOR-6°PCRD). Le squelette externe des bivalves, la coquille, peut fournir un enregistrement des changements environnementaux auxquels les organismes sont exposés durant leur vie. La croissance des bivalves est soumise à la variabilité de la thermonutricline ; elle-même sous l’influence de facteurs environnementaux et climatiques agissant à des périodicités journalières à décennales (marées, température, upwelling, CTW, ENSO, etc.). Ce travail a consisté, via une étude sclérochronologique et sclérochimique, à caractériser les structures de croissance de la coquille de 8 espèces de bivalves et à évaluer leur potentiel comme enregistreurs environnementaux des variations de l’écosystème du courant de Humboldt. La synthèse de ces informations (lisibilité des stries, diagénèse, variabilité de la croissance, seuil thermique et durée des arrêts de croissance, influence des upwellings, limites de l’équation de paléotempérature, etc.) permet de réduire le degré d’incertitude des informations recueillies au cours d’études de reconstructions paléoenvironnementales.

Direction : Luc Ortlieb

Compétences :
Thématique
– Archéozoologie : Rythme et durée d’occupation des habitats humains et reconstruction des paléo-environnements à partir de l’étude de bioindicateurs archéologiques utilisés comme ressources côtières.
– Biologie marine : Mise en évidence de l’impact de l’environnement et de la variabilité climatique sur l’écophysiologie des organismes littoraux (e.g. réseau trophique, interaction trait de vie – environnement, paramètre de croissance).
– Sclérochronologie et sclérochimie : Etude des restes calcifiés d’organismes marins (i.e. coquilles de mollusques, otolithes de poissons).
-Différents écosystèmes côtiers : sableux, rocheux, upwelling, herbier, récif corallien.
-Zones d’études : Atlantique, Pacifique, Golfe Persique, Méditerranée.
Méthodologies
– Sclérochronologie : étude des incréments de croissance (microscopie, Litholamellage)
– Sclérochimie : marqueurs environnementaux (Isotopie δ13C, δ18O et δ15N par IRMS, Métaux trace 24Mg, 138Ba, 88Sr par LA-ICP-MS)
– Etude de référentiel actuel (prélèvement mensuel, marquage in situ)
– Analyses statistiques multivariées et séries temporelles

Mots clefs : Biologie marine, Impact environnemental et climatique, Sclérochronologie, Archéozoologie.

gdpr-image
Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. En utilisant ce site Web, vous acceptez notre politique de protection des données.